“Incendie des Tattes, cinq ans après”

Photo : Keystone
“Un recueillement et un défilé ont réuni 250 personnes, samedi, pour marquer l’anniversaire du drame qui a fait une victime et quarante blessés parmi les requérants d’asile en 2014.”
Article du Courrier du 17 novembre 2019

“INCENDIE DES TATTES : LE PROCÈS DEVRAIT AVOIR LIEU EN 2020”
Article de la Tribune de Genève, 15 novembre : “À l’occasion des cinq ans du sinistre, le collectif Solidarité Tattes dénonce la lenteur de la justice.

Incendie des Tattes, 5 ans après

Samedi 16 novembre 2019,
5 ans après l’incendie des Tattes:

À 10h dans la cour des Tattes,
recueillement en mémoire des sinistrés.

À 15h place de la Navigation,
manifestation pour une vie digne.

Vous vous rappelez que dans la nuit du 16 au 17 novembre 2014, un grave incendie a coûté la vie à un requérant d’asile érythréen et a blessé plus de 40 hommes qui logeaient dans le bâtiment. Certains ont dû se lancer par la fenêtre pour échapper aux flammes, le système anti-incendie étant défectueux.

Une enquête a alors été ouverte pour savoir qui devait endosser la responsabilité de cette catastrophe, en plein Genève. Continuer la lecture de Incendie des Tattes, 5 ans après

“Mobilisation contre le renvoi d’Ayop”

Dans le Courrier d’aujourd’hui, 16 octobre, une brève sur la mobilisation en soutient à Ayop, dont voici un extrait : “Ayop Aziz, le jeune requérant d’asile gravement blessé lors de l’incendie du foyer des Tattes en novembre 2014, sera-t-il bientôt renvoyé? Cette question est sur toutes les lèvres des militants de Solidarités Tattes. «Lundi, alors qu’il se rendait à l’Office cantonal de la population et des migrations pour y obtenir son aide d’urgence, il lui a été signifié qu’il doit préparer son départ», raconte Viviane Luisier, membre du collectif et soutien de celui qu’on connaît sous le nom d’Ayop.” https://lecourrier.ch/2019/10/16/mobilisation-contre-le-renvoi-dayop/

Occupation du foyer de l’étoile le 17 octobre et non au renvoi d’AYOP !

Ayop, victime de l’incendie des Tattes, est à nouveau menacé de renvoi imminent! Nous continuerons à nous mobiliser: AYOP RESTERA!
Ce jeudi 17 octobre à 18h, rendez-vous au 11 route des Jeunes pour une Occupation du Foyer de l’Etoile pour une vie digne pour les mineur-e-s non accompagnées, requérant-e-s d’asile ou non !

5 ans après l’incendie des Tattes :
Des papiers pour Ayop !
Ayop restera !

Le 16 novembre aura lieu la commémoration du 5ème anniversaire de l’incendie du Foyer des Tattes, qui a coûté la vie à un jeune Erythréen et a blessé plus de 40 requérants d’asile. Continuer la lecture de Occupation du foyer de l’étoile le 17 octobre et non au renvoi d’AYOP !

Rassemblement de solidarité avec les personnes sur les routes de l’exil bloquées en Libye vendredi 4 octobre

Genève, terre d’asile, on t’écoute !

Genève, ville refuge, berceau de la déclaration des droits de l’homme, siège de multiples organisations internationales chargées de faire régner la paix sur terre. Pourtant, pour nous, militant-e-s du droit d’asile, Genève, c’est avant tout une bonne élève en matière de renvois. Malgré tout, les appels pour un changement en matière de droit d’asile se font entendre de nombreux côtés. C’est de cette Genève-là que nous voulons, c’est d’elle qu’on parle ci-après.

Continuer la lecture de Rassemblement de solidarité avec les personnes sur les routes de l’exil bloquées en Libye vendredi 4 octobre

Grève des femmes requérantes d’asile: lettre ouverte au Conseil d’Etat genevois

Le 14 juin venez nous rejoindre!

Action économie domestique et femmes migrantes

12h: à la place des Grottes (picnic)

17h: à la place du Cirque (défilé)

Lettre ouverte au Conseil d’Etat genevois

Mesdames les Conseillères d’Etat, Messieurs les Conseillers d’Etat

A l’occasion de la Grève des Femmes, nous prêtons notre voix aux femmes requérantes d’asile pour que vous preniez en compte les difficultés qu’elles rencontrent, que cela soit dans leur pays, sur la route de l’exil ou lors de l’accueil qui leur est réservé en Suisse. Continuer la lecture de Grève des femmes requérantes d’asile: lettre ouverte au Conseil d’Etat genevois

Mardi 21 mai 2019, aula HETS : Assemblée Générale de Solidarité Tattes

18h30: Assemblée générale

20h: Spectacle 50 de et avec Siriki Traoré et Mohamed Koné, mise en scène Kamel Zouaoui.

Mohamed et Siriki, deux jeunes migrants malien et ivoirien, aujourd’hui vivant et travaillant à Paris, racontent leur arrivée en France avec humour, finesse et pudeur.

21h: Apéro

Bienvenu-e-s à toutes et tous!

Aula de la Haute École de Travail Social,
16 rue du Pré-Jérôme, 1205 GE
Nous avons pu soutenir financièrement plusieurs requérant-e-s dans le besoin cette année… Pour continuer notre action, nous avons urgemment besoin de votre soutien! Vos généreux dons sont les bienvenus : CCP 14-909028-4 IBAN CH23 0900 0000 1490 9028 4

Foyer de l’Étoile : les amis d’Ali libèrent leur parole

Crédit photo : DR, Le Courrier

Le 27 mars dernier, un jeune immigré afghan s’est donné la mort au foyer de l’Etoile. C’est suite au décès de leur ami Ali Reza que de jeunes résidents et ex-résidents de ce même foyer sont venus nous demander de pouvoir témoigner. Révoltés, ils tenaient à dénoncer, de leur propre voix, les conditions de vie et d’accueil à Genève et plus particulièrement au sein de ce grand foyer. En en parlant avec eux, ce souhait d’être entendu est apparu comme un véritable besoin, pour que les choses changent mais aussi pour sortir de l’isolement.

Nous avons accueilli cette démarche avec attention, bien sûr, mais aussi avec prudence, les questions de leur âge, de leur colère et de leur vulnérabilité se sont posées à nous. A nos inquiétudes et aux risques éventuels que nous avons abordés avec eux, ils ont répondu par une détermination calme et réfléchie, ainsi qu’une grande clarté. Avec eux, nous avons donc décidé des conditions d’une prise de parole à la fois la plus autonome et la plus sécurisée possible.

Quand ces jeunes nous ont livré leurs témoignages, nous avons été sidérés par la violence de la situation qu’ils nous ont décrite à l’aide d’exemple très concrets de même que par la lucidité avec laquelle ils l’appréhendent et la décrivent. Vous trouverez des extraits de leurs déclarations dans les articles de presse:

https://www.rts.ch/info/regions/geneve/10365172-un-centre-d-hebergement-pour-requerants-fait-polemique-a-geneve.html

https://lecourrier.ch/2019/04/14/mineurs-non-accompagnes-personne-ne-nous-ecoute/

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Des-jeunes-du-foyer-de-l-Etoile-temoignent-Vous-nimaginez-pas-comment-on-vit-labas/story/23803663

Ayant pu parler, ils nous expriment aujourd’hui leur satisfaction et leur reconnaissance. Sortir de l’invisibilité était leur première demande, ils espèrent aujourd’hui que cet acte courageux aura des effets bien concrets sur leur situation et, soulignent-ils, celle des jeunes mineurs à venir.

Aux personnes qui ont pris en charge ces jeunes au quotidien, parfois depuis des années, nous voulons dire que notre démarche ne vise aucunement à remettre en cause leur travail et leur engagement. Notre souhait est bien plutôt de dénoncer à leurs côtés un système qui rend impossible un suivi adéquat de ces jeunes. Nous les invitons à joindre leurs voix à celles de ces jeunes et celles des habitants et habitantes de ce canton qui sont indigné-es par cette situation. Les moyens existent, notamment financiers, pour réaliser un accueil et un accompagnement dignes de leurs noms, dans des foyers à taille humaine et avec le personnel nécessaire. Dans ces conditions, nul besoin d’agents de sécurité!

Pétition : DROIT DE RESTER POUR LES ERYTHRÉENNES ET ERYTHRÉENS !

Communiqué de la Coordination Asile.ge :

RDV jeudi 14 mars à 18h30 à la Salle Forum 1, rue du Village-Suisse 14 (CSP)

La pétition : état des lieux et perspectives

À ce jour, nous avons un peu plus de 3’000 signatures, la récolte se poursuit jusqu’au 14 mars, tant via la version papier que par internet : https://www.change.org/p/droit-de-rester-pour-les-%C3%A9rythr%C3%A9ennes-et-%C3%A9rythr%C3%A9ens
Merci de retourner toutes les feuilles au plus tard le 14 mars.
Nous discuterons de la remise de la pétition et de l’organisation de l’événement. Continuer la lecture de Pétition : DROIT DE RESTER POUR LES ERYTHRÉENNES ET ERYTHRÉENS !

10 ans de renvois Dublin par la Suisse : Le bilan de Solidarité Tattes

L’ Appel Dublin face à un mur !

Cela fait 10 ans que la Suisse profite largement des accords de Dublin pour se débarrasser de 30% des demandes d’asile qui lui sont adressées, en renvoyant les personnes surtout vers l’Italie. Comme vous le savez, nous avons rencontré les autorités fédérales à plusieurs reprises, dans le cadre de l’Appel Dublin, afin de tenter d’assouplir cette pratique, au moins pour les personnes vulnérables.

Mais, ce que Solidarité Tattes constate, c’est que nous sommes face à un mur et que rien ne bouge : Continuer la lecture de 10 ans de renvois Dublin par la Suisse : Le bilan de Solidarité Tattes

Renvois vers l’Italie de Jerreh et Saïd

Mme Torracinta, M. Hodgers, M. Apothéloz :
Où êtes-vous ? Que faites-vous ?

Malgré les recours juridiques, le récent rapport de l’OSAR, nos messages d’alerte aux autorités fédérales, nos interventions envers les autorités cantonales, Jerreh et Saïd vont être renvoyés vers l’Italie. Nous sommes face à la mise en danger de personnes vulnérables de la part de nos autorités et personne ne réagit ! Nous avons interpellé M. Gattiker (secrétaire d’état aux migrations) et M. Maudet (plus besoin de le présenter) au sujet de Jerreh et Saïd. Mais cela n’a eu aucun effet.

Jerreh, jeune homme originaire de Gambie, souffre de troubles psychiatriques pour lesquels il a besoin d’un traitement médicamenteux quotidien ainsi que de rendez-vous médicaux réguliers. Il est actuellement emprisonné à La Favra et va être renvoyé vers Rome juste après les fêtes.

Saïd, souffrant d’une maladie chronique qui nécessite un traitement quotidien, a été renvoyé à deux reprises en Italie (en janvier et août 2018). A deux reprises, il n’a eu accès ni à un logement ni à des soins et est donc revenu en Suisse. Il y a déposé une nouvelle demande d’asile. Mais les autorités persistent à vouloir le renvoyer vers l’Italie.

Le système d’asile italien est défaillant, c’est de notoriété publique. Le logement, les soins et la sécurité sont moins que jamais garantis dans l’Italie de Salvini. Les agressions de migrants sont quotidiennes. La Suisse doit immédiatement STOPPER les renvois vers l’Italie.

Mme Torracinta, M. Hodgers, M. Apothéloz : ce serait le moment qu’ils démontrent qui ils sont, qui ils représentent ! Il n’y a plus rien à attendre des autorités fédérales ni de leur collègue cantonal qui déraille. Nous leur demandons encore in extremis de prendre leurs responsabilités et de stopper les renvois de Jerreh et Saïd.

Communiqué de presse – Appel Dublin

Dix ans d’application du règlement Dublin : La société civile tire la sonnette d’alarme

Berne / Genève (12 décembre 2018) – Dans deux jours, cela fera dix ans que la Suisse est entrée dans l’espace Schengen / Dublin. Les associations qui défendent les réfugié-e-s et leurs droits tirent la sonnette d’alarme : les autorités suisses en charge de l’asile doivent davantage entrer en matière sur les demandes d’asile des personnes vulnérables.

Dublin, un système de plus en plus bureaucratique, inefficient et générateur de souffrance

Si l’accord de Dublin a souvent été défendu comme un système de coopération entre les États, le constat tiré de la réalité est tout autre. Continuer la lecture de Communiqué de presse – Appel Dublin

Les critères opaques de l’OCPM

Article de Maude Jaquet dans Le Courrier, dimanche 18 novembre 2018.

Photo de Jean-Patrick Di Silvestro
https://lecourrier.ch/2018/11/18/des-criteres-juges-opaques/

À lire sur le site internet du Courrier, en voici un extrait :
J’ai voulu prendre des notes pour clarifier les dates a posteriori avec la famille que j’accompagnais, mais la fonctionnaire s’est énervée. Elle a dit que je ne faisais pas de la traduction mais de l’accompagnement, et que je devais être mandatée pour le faire.» Depuis quatre ans, l’association Solidarité Tattes se mobilise pour apporter son soutien aux victimes de l’incendie du foyer éponyme. Plus largement, ses bénévoles proposent leur aide à tout demandeur d’asile qui souhaite être accompagné dans ses démarches auprès de l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM).

Du pointage pour obtenir l’aide d’urgence à la délivrance d’un permis N, le 90 route de Chancy est un passage obligé. Bien que répétitives, les démarches menées entre ces quatre murs sont théoriquement simples et essentiellement procédurières. Problème: à Genève, la machine administrative serait sujette, trop fréquemment, à des divergences d’application. Le Courrier a suivi Cécile Azoulnay, bénévole de Solidarité Tattes, dans la salle d’attente du service Asile et migration.

Sinistré.e.s des Tattes : nous voulons savoir

VENDREDI 16 NOVEMBRE, 12H AUX CANONS
(rue de l’Hôtel-de-Ville) :
Remise de la pétition Liberté et papiers pour Ayop au Grand Conseil

SAMEDI 17 NOVEMBRE, 14H AU FOYER DES TATTES :
Grand goûter de commémoration des 4 ans de l’incendie

Lettre ouverte au Conseil d’Etat genevois

Mesdames les conseillères et Messieurs les conseillers d’état,

Est-ce que vous vous souvenez de cette nuit de novembre 2014 où un incendie au Foyer des Tattes a coûté la vie d’un jeune Erythréen et causé 40 blessés graves ? Nous, oui ! La lenteur des secours et une porte bloquée ont obligé les personnes à se défenestrer pour échapper aux flammes. Une enquête a été ouverte pour identifier les responsables de cette catastrophe. Mais en parallèle de l’enquête, les requérant.e.s qui logeaient dans le bâtiment qui a brûlé ont continué d’être soumis à des arrestations et des renvois. Continuer la lecture de Sinistré.e.s des Tattes : nous voulons savoir

Ayop est libre!

Ayop, sinistré de l’incendie des Tattes, a été libéré

Aujourd’hui, 2 novembre 2018 14h30, nous apprenons qu’Ayop Aziz va être libéré dans l’heure. Le recours déposé par son avocat a eu son effet et notre soutien solidaire aussi sans doute. Ayop n’était pas seul lors de sa comparution au Tribunal, il a entendu nos encouragements lors de la manifestation devant l’hôtel-de-ville le 19 octobre, il a reçu des coups de téléphone de ses amis pendant son incarcération pénible à Frambois (les détenus sont enfermés dans leur chambre de 21h à 8h le lendemain matin!).
Nous ne lâcherons pas Ayop, comme nous ne lâcherons pas les 40 autres victimes de l’incendie des Tattes: indemnisation et permis de séjour pour les sinistrés des Tattes!

Liberté et papiers pour Ayop ! Faites signer la pétition

Après le rassemblement du vendredi 19 octobre en face de l’Hôtel-de-ville, il faut maintenir la pression sur le Conseil d’Etat. Afin d’aider Ayop :

  • Téléchargez la pétition papier pour la faire signer autour de vous !

  • Et signez également la version en ligne, afin de demander au Grand Conseil et au Conseil d’Etat la mise en liberté immédiate d’Ayop Aziz ainsi que l’octroi d’une autorisation de séjour.

Newsletter Appel Dublin 4/4

Voici la quatrième communication de notre série qui illustre, à travers des témoignages, la situation de personnes vulnérables menacées de renvoi au nom du règlement Dublin.

Cette semaine, nous vous parlerons de cette Suisse, berceau de la Convention relative aux droits de l’enfant et qui pourtant les bafoue lorsqu’il s’agit d’enfants requérants d’asile.

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pour tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR.

Les droits de l’enfant : bafoués par la Suisse

Dès qu’on évoque les enfants migrants, on pense à la Convention relative aux droits de l’enfant, entrée en vigueur en Suisse le 26 mars 1997. En 54 articles, toutes les situations possibles sont évoquées et ces articles visent un seul objectif : qu’il y ait une attitude respectueuse et bienveillante quand on doit prendre des décisions relatives aux enfants. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 4/4

Liberté et papiers pour Ayop !

Rassemblement
Vendredi 19 octobre à 18h
aux canons, en face de l’Hôtel-de-Ville

Signez la pétition ICI

Pour une autorisation de séjour pour Ayop Aziz, victime de l’incendie du Foyer des Tattes, Genève

Le 16 novembre aura lieu la commémoration du 4ème anniversaire de l’incendie du Foyer des Tattes, qui a coûté la vie à un jeune Erythréen et a blessé plus de 40 requérants d’asile. Une procédure pénale a été ouverte en 2015, pour identifier la cause de l’incendie, l’adéquation de la réaction du personnel de sécurité et la conformité du bâtiment aux normes incendie. Cette procédure pénale est encore ouverte à ce jour, deux anciens habitants des Tattes et plusieurs agents de sécurité ont été prévenus, mais aucune indemnisation n’a encore été versée aux victimes.

Parmi eux, Ayop, qui a chuté du 3ème étage en échappant au feu, ce qui lui a provoqué une fracture du crâne. Aujourd’hui encore, il souffre de forts maux de tête et de dos, douleurs qui sont invalidantes. Il reste traumatisé et vit sous antidépresseurs et somnifères. Continuer la lecture de Liberté et papiers pour Ayop !

Newsletter Appel Dublin 3/4

Voici le 3ème volet de la série de communications de l’Appel Dublin concernant le renvoi de personnes vulnérables. Femmes enceintes, femmes seules avec des enfants en bas âge, femmes victimes de traite, femmes victimes de violences domestiques : les autorités fédérales ne semblent trouver qu’aucune de ces situations n’est assez vulnérable pour que la clause dite de compassion soit appliquée.

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pour tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR

Après les violences domestiques, la violence du renvoi

Dans son arrêt du 4 juin 2018 (E-6725/2015), le Tribunal administratif fédéral (TAF) rappelle que “lorsque le requérant invoque des circonstances qui font apparaître son transfert comme problématique en raison de sa situation personnelle et / ou de celle régnant dans le pays de destination du transfert, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) doit examiner s’il y a lieu d’appliquer la clause de souveraineté.” Ce dernier est également tenu de prendre en compte l’ensemble des éléments avancés par la personne et de tenir compte du principe de proportionnalité. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 3/4

Newsletter Appel Dublin 2/4

Cette semaine, l’Appel Dublin entend tirer la sonnette d’alarme face aux renvois qui viennent séparer les membres d’une même famille. C’est bien l’application trop stricte et sans tenir compte de la situation familiale des personnes qui amène nos autorités à exécuter ces renvois. Jusqu’à quand ?

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pout tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR.

Ces renvois qui séparent des familles

La famille serait-elle un concept réservé aux personnes de nationalité Suisse ? Alors que l’on se gargarise de concepts comme la diversité des formes ou configurations familiales lorsqu’on se penche sur les familles suisses, le ton change lorsqu’on parle des requérants d’asile : une famille de requérants, c’est papa-maman mariés devant l’état et leurs enfants. Sinon, c’est pas une famille.
Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 2/4

Newsletter Appel Dublin 1/4

Comme annoncé dans notre communication de juillet 2018, voici la première d’une série de 4 newsletters qui illustrent, à travers des témoignages, la situation de personnes vulnérables menacées de renvoi au nom du règlement Dublin.

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pour tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR

Les renvois de personnes nécessitant un suivi médical

La Suisse renvoie sans problème de conscience vers l’Italie et prétend que l’accueil et la prise en soins y est garanti. Faux. Même lorsqu’il s’agit de personnes nécessitant un suivi médical rapproché, la concertation entre la Suisse et l’Italie pour prendre en charge ces personnes ne marche pas. Deux cas suivis par Solidarité Tattes à Genève en témoignent. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 1/4

Le Comité contre la torture condamne la Suisse

10 sept. 2018 : le Comité contre la torture (CAT) de l’ONU condamne le renvoi d’un requérant d’asile vers l’Italie ! Solidarité Tattes a longuement accompagné et soutenu cette personne victime de torture en Érythrée afin de faire valoir ses droits en Suisse contre les décisions du Secrétariat d’État aux migrations (SEM) ainsi que contre les avals scandaleux du Tribunal administratif fédéral (TAF). Communiqué d’Amnesty International

Newsletter du 12/06

Quand Melgar pète les plombs

Nous nous permettons de partager ici la lettre ouverte publiée par différents collectifs vaudois suite aux propos anti-noir.e.x.s et anti-deal diffusés dans les médias suisses romands depuis le 24 mai dernier et initiés par le réalisateur Fernand Melgar.

Et nous profitons de cette occasion pour poser une question à M. Melgar : Imaginez qu’à la place d’être un cinéaste suisse renommé, vous soyez né nigérian anonyme et sans le sou… Continuer la lecture de Newsletter du 12/06

Solidarité Tattes est une association citoyenne qui se bat pour des conditions de vie dignes et pour un accueil inconditionnel des migrant·e·s.