Tous les articles par ST

Les critères opaques de l’OCPM

Article de Maude Jaquet dans Le Courrier, dimanche 18 novembre 2018.

Photo de Jean-Patrick Di Silvestro
https://lecourrier.ch/2018/11/18/des-criteres-juges-opaques/

À lire sur le site internet du Courrier, en voici un extrait :
«J’ai voulu prendre des notes pour clarifier les dates a posteriori avec la famille que j’accompagnais, mais la fonctionnaire s’est énervée. Elle a dit que je ne faisais pas de la traduction mais de l’accompagnement, et que je devais être mandatée pour le faire.» Depuis quatre ans, l’association Solidarité Tattes se mobilise pour apporter son soutien aux victimes de l’incendie du foyer éponyme. Plus largement, ses bénévoles proposent leur aide à tout demandeur d’asile qui souhaite être accompagné dans ses démarches auprès de l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM).

Du pointage pour obtenir l’aide d’urgence à la délivrance d’un permis N, le 90 route de Chancy est un passage obligé. Bien que répétitives, les démarches menées entre ces quatre murs sont théoriquement simples et essentiellement procédurières. Problème: à Genève, la machine administrative serait sujette, trop fréquemment, à des divergences d’application. Le Courrier a suivi Cécile Azoulnay, bénévole de Solidarité Tattes, dans la salle d’attente du service Asile et migration.

Sinistré.e.s des Tattes : nous voulons savoir

VENDREDI 16 NOVEMBRE, 12H AUX CANONS
(rue de l’Hôtel-de-Ville) :
Remise de la pétition Liberté et papiers pour Ayop au Grand Conseil

SAMEDI 17 NOVEMBRE, 14H AU FOYER DES TATTES :
Grand goûter de commémoration des 4 ans de l’incendie

Lettre ouverte au Conseil d’Etat genevois

Mesdames les conseillères et Messieurs les conseillers d’état,

Est-ce que vous vous souvenez de cette nuit de novembre 2014 où un incendie au Foyer des Tattes a coûté la vie d’un jeune Erythréen et causé 40 blessés graves ? Nous, oui ! La lenteur des secours et une porte bloquée ont obligé les personnes à se défenestrer pour échapper aux flammes. Une enquête a été ouverte pour identifier les responsables de cette catastrophe. Mais en parallèle de l’enquête, les requérant.e.s qui logeaient dans le bâtiment qui a brûlé ont continué d’être soumis à des arrestations et des renvois. Continuer la lecture de Sinistré.e.s des Tattes : nous voulons savoir

Ayop est libre!

Ayop, sinistré de l’incendie des Tattes, a été libéré

Aujourd’hui, 2 novembre 2018 14h30, nous apprenons qu’Ayop Aziz va être libéré dans l’heure. Le recours déposé par son avocat a eu son effet et notre soutien solidaire aussi sans doute. Ayop n’était pas seul lors de sa comparution au Tribunal, il a entendu nos encouragements lors de la manifestation devant l’hôtel-de-ville le 19 octobre, il a reçu des coups de téléphone de ses amis pendant son incarcération pénible à Frambois (les détenus sont enfermés dans leur chambre de 21h à 8h le lendemain matin!).
Nous ne lâcherons pas Ayop, comme nous ne lâcherons pas les 40 autres victimes de l’incendie des Tattes: indemnisation et permis de séjour pour les sinistrés des Tattes!

Liberté et papiers pour Ayop ! Faites signer la pétition

Après le rassemblement du vendredi 19 octobre en face de l’Hôtel-de-ville, il faut maintenir la pression sur le Conseil d’Etat. Afin d’aider Ayop :

  • Téléchargez la pétition papier pour la faire signer autour de vous !

  • Et signez également la version en ligne, afin de demander au Grand Conseil et au Conseil d’Etat la mise en liberté immédiate d’Ayop Aziz ainsi que l’octroi d’une autorisation de séjour.

Newsletter Appel Dublin 4/4

Voici la quatrième communication de notre série qui illustre, à travers des témoignages, la situation de personnes vulnérables menacées de renvoi au nom du règlement Dublin.

Cette semaine, nous vous parlerons de cette Suisse, berceau de la Convention relative aux droits de l’enfant et qui pourtant les bafoue lorsqu’il s’agit d’enfants requérants d’asile.

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pour tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR.

Les droits de l’enfant : bafoués par la Suisse

Dès qu’on évoque les enfants migrants, on pense à la Convention relative aux droits de l’enfant, entrée en vigueur en Suisse le 26 mars 1997. En 54 articles, toutes les situations possibles sont évoquées et ces articles visent un seul objectif : qu’il y ait une attitude respectueuse et bienveillante quand on doit prendre des décisions relatives aux enfants. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 4/4

Liberté et papiers pour Ayop !

Rassemblement
Vendredi 19 octobre à 18h
aux canons, en face de l’Hôtel-de-Ville

Signez la pétition ICI

Pour une autorisation de séjour pour Ayop Aziz, victime de l’incendie du Foyer des Tattes, Genève

Le 16 novembre aura lieu la commémoration du 4ème anniversaire de l’incendie du Foyer des Tattes, qui a coûté la vie à un jeune Erythréen et a blessé plus de 40 requérants d’asile. Une procédure pénale a été ouverte en 2015, pour identifier la cause de l’incendie, l’adéquation de la réaction du personnel de sécurité et la conformité du bâtiment aux normes incendie. Cette procédure pénale est encore ouverte à ce jour, deux anciens habitants des Tattes et plusieurs agents de sécurité ont été prévenus, mais aucune indemnisation n’a encore été versée aux victimes.

Parmi eux, Ayop, qui a chuté du 3ème étage en échappant au feu, ce qui lui a provoqué une fracture du crâne. Aujourd’hui encore, il souffre de forts maux de tête et de dos, douleurs qui sont invalidantes. Il reste traumatisé et vit sous antidépresseurs et somnifères. Continuer la lecture de Liberté et papiers pour Ayop !

Newsletter Appel Dublin 3/4

Voici le 3ème volet de la série de communications de l’Appel Dublin concernant le renvoi de personnes vulnérables. Femmes enceintes, femmes seules avec des enfants en bas âge, femmes victimes de traite, femmes victimes de violences domestiques : les autorités fédérales ne semblent trouver qu’aucune de ces situations n’est assez vulnérable pour que la clause dite de compassion soit appliquée.

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pour tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR

Après les violences domestiques, la violence du renvoi

Dans son arrêt du 4 juin 2018 (E-6725/2015), le Tribunal administratif fédéral (TAF) rappelle que « lorsque le requérant invoque des circonstances qui font apparaître son transfert comme problématique en raison de sa situation personnelle et / ou de celle régnant dans le pays de destination du transfert, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) doit examiner s’il y a lieu d’appliquer la clause de souveraineté. » Ce dernier est également tenu de prendre en compte l’ensemble des éléments avancés par la personne et de tenir compte du principe de proportionnalité. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 3/4

Newsletter Appel Dublin 2/4

Cette semaine, l’Appel Dublin entend tirer la sonnette d’alarme face aux renvois qui viennent séparer les membres d’une même famille. C’est bien l’application trop stricte et sans tenir compte de la situation familiale des personnes qui amène nos autorités à exécuter ces renvois. Jusqu’à quand ?

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pout tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR.

Ces renvois qui séparent des familles

La famille serait-elle un concept réservé aux personnes de nationalité Suisse ? Alors que l’on se gargarise de concepts comme la diversité des formes ou configurations familiales lorsqu’on se penche sur les familles suisses, le ton change lorsqu’on parle des requérants d’asile : une famille de requérants, c’est papa-maman mariés devant l’état et leurs enfants. Sinon, c’est pas une famille.
Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 2/4

Newsletter Appel Dublin 1/4

Comme annoncé dans notre communication de juillet 2018, voici la première d’une série de 4 newsletters qui illustrent, à travers des témoignages, la situation de personnes vulnérables menacées de renvoi au nom du règlement Dublin.

Solidarité Tattes, Amnesty International, Solidarité sans frontières, Droit de rester pour tou.te.s Neuchâtel, Collectif R, OSAR

Les renvois de personnes nécessitant un suivi médical

La Suisse renvoie sans problème de conscience vers l’Italie et prétend que l’accueil et la prise en soins y est garanti. Faux. Même lorsqu’il s’agit de personnes nécessitant un suivi médical rapproché, la concertation entre la Suisse et l’Italie pour prendre en charge ces personnes ne marche pas. Deux cas suivis par Solidarité Tattes à Genève en témoignent. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin 1/4

Le Comité contre la torture condamne la Suisse

10 sept. 2018 : le Comité contre la torture (CAT) de l’ONU condamne le renvoi d’un requérant d’asile vers l’Italie ! Solidarité Tattes a longuement accompagné et soutenu cette personne victime de torture en Érythrée afin de faire valoir ses droits en Suisse contre les décisions du Secrétariat d’État aux migrations (SEM) ainsi que contre les avals scandaleux du Tribunal administratif fédéral (TAF). Communiqué d’Amnesty International

Newsletter du 12/06

Quand Melgar pète les plombs

Nous nous permettons de partager ici la lettre ouverte publiée par différents collectifs vaudois suite aux propos anti-noir.e.x.s et anti-deal diffusés dans les médias suisses romands depuis le 24 mai dernier et initiés par le réalisateur Fernand Melgar.

Et nous profitons de cette occasion pour poser une question à M. Melgar : Imaginez qu’à la place d’être un cinéaste suisse renommé, vous soyez né nigérian anonyme et sans le sou… Continuer la lecture de Newsletter du 12/06

Nouvelle procédure dégradante pour obtenir l’aide d’urgence à Genève

Rassemblement devant l’Hôtel de Ville
Mercredi 28 mars à 17h30

L’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM), sous la responsabilité du département de la sécurité et de l’économie géré par Pierre Maudet, a changé sa pratique concernant l’octroi de l’aide d’urgence accordée aux demandeurs et demandeuses d’asile déboutés. Continuer la lecture de Nouvelle procédure dégradante pour obtenir l’aide d’urgence à Genève

Newsletter du 18/03

Mais que faut-il pour avoir droit à l’asile?

Durant le mois de février 2018, nous avons rencontré les Conseils d’Etat vaudois et tessinois. Et le 1er mars, Mme Sommaruga a accepté de recevoir une délégation représentant l’Appel Dublin : les efforts pour rassembler les 33’000 signatures remises à Berne en novembre 2017 ont eu en tout cas cet effet positif. Nous sommes donc allés faire part de vive voix à la ministre des revendications contenues dans notre Appel. Continuer la lecture de Newsletter du 18/03

Newsletter du 09/02

Appel Dublin : on ne lâche pas !

Des rencontres avec les conseils d’état tessinois, jurassien, neuchâtelois et vaudois pour discuter du contenu de notre Appel auront lieux ces prochaines semaines. D’autres cantons n’ont pas encore répondu à notre demande de rencontre. Une rencontre avec Mme Sommaruga va également se dérouler prochainement.

Le Secrétariat d’Etat aux Migrations (SEM) a d’ores et déjà répondu à l’Appel en disant que  Continuer la lecture de Newsletter du 09/02

Newsletter du 21/12

Appel Dublin : la suite !

Nous ne lâchons pas : une fois l’Appel déposé, tout commence. Le SEM a riposté à notre Appel par des propos fallacieux : la clause de souveraineté aurait été appliquée plus de 5’600 fois depuis 2014. Faux : en réalité, 75% de ces situations concernent des cas « Dublin Grèce », où la Suisse n’a pas le droit de renvoyer et est obligée d’entrer en matière sur la demande d’asile.

Continuer la lecture de Newsletter du 21/12

Remise de l’Appel Dublin au Conseil fédéral

Plus de 33’000 soutiens

Berne, le 20.11.2017. À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, Amnesty International, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés, Solidarité sans frontières, Droit de rester Neuchâtel, le Collectif R et Solidarité Tattes s’unissent pour remettre au Conseil fédéral l’Appel contre l’application aveugle du règlement Dublin lancé au niveau national fin avril. Ces organisations entendent notamment rappeler à la Suisse ses obligations de protection envers les enfants réfugiés et leurs familles.

Continuer la lecture de Remise de l’Appel Dublin au Conseil fédéral

Newsletter Appel Dublin : la parole aux sages-femmes

D’ici au 20 novembre 2017, date de remise de l’Appel contre l’application aveugle du règlement Dublin, nous essayerons de vous transmettre les situations les plus fréquemment rencontrées par divers professionnels ayant contact avec les requérant-e-s d’asile sous le coup de ce règlement.

Formées pour accompagner les femmes au cours de la grossesse, l’accouchement et l’après-naissance, les sages-femmes genevoises savent combien l’environnement de la maternité a d’importance pour que les événements se déroulent sans complication. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin : la parole aux sages-femmes

Newsletter Appel Dublin : la parole aux enseignant-e-s

« Au nom de Dublin, ma classe a perdu un élève ce matin-là. »

Ce lundi matin, quelques semaines après la rentrée, la chaise du petit O. est vide au fond de la classe. Le maître ne s’inquiète pas : il est peut être malade. Demain, si O. n’est toujours pas là, il faudra commencer à appeler le Foyer, savoir si les parents et l’enfant vont bien, s’ils·elles sont toujours là, à Genève. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin : la parole aux enseignant-e-s

Newsletter Appel Dublin : quelle reconnaissance du travail des soignants en psychiatrie?

Une règlementation au mépris du travail des soignants en psychiatrie, dans le déni des besoins des personnes vulnérables.

La migration est toujours une rupture dans le parcours de vie, quelles qu’en soient les raisons et quels que soient les obstacles rencontrés sur la route migratoire. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin : quelle reconnaissance du travail des soignants en psychiatrie?

Newsletter Appel Dublin : la parole aux étudiant-e-s en travail social

Les travailleurs-euses sociaux-ales
i
mpuissante-s et nié-e-s dans leur travail.

Solidarité Tattes aurait aimé pouvoir recueillir le témoignage d’assistants sociaux et assistantes sociales en lien direct avec les personnes NEM Dublin. Mais nous n’avons trouvé aucune personne prête à témoigner. Crainte de perdre sa place de travail ? Trop grande distance entre nous, les militant-e-s et eux, les professionnel-le-s ? Nous nous sommes donc approchés des étudiant-e-s en travail social pour connaître leur point de vue. Voici leurs témoignages et leurs réflexions. Continuer la lecture de Newsletter Appel Dublin : la parole aux étudiant-e-s en travail social